Actualités

Synergies s’interroge sur l’impact du numérique

Synergies s’interroge sur l’impact du numérique

Le confinement au printemps 2020 a été l’occasion de remettre en cause ses pratiques au sein de l’association. A l’ère de la distanciation sociale, l’équipe salariée a donc dû s’adapter aux contraintes sanitaires et faire évoluer leurs habitudes de travail. Le télétravail a donc été renforcé pour suivre les recommandations officielles. Cependant, chacun est resté libre de revenir au Rhizome (nom du bâtiment qui accueille nos bureaux) quand il le souhaitait, afin de maintenir un confort de travail et un lien avec ses collègues. L’usage de la visioconférence s’est développé pour remplacer les entretiens qui devaient se dérouler en face-à-face. Ce sont également les rencontres du réseau des collectivités qui se sont orientées vers ce format afin de permettre le maintien de ces ateliers chers aux élus et aux agents des communes mayennaises. Enfin, les temps de rencontres et de formation ont eux aussi évolués laissant place à des webinaires. La distance n’étant plus un frein à ces échanges, l’équipe salariée a donc pu participer à des formations proposées par des acteurs du département ou de la région.

A ce sujet, certains membres de l’équipe salariée ont assisté à un webinaire organisé par le Comité 21 et animé par Thibault Dugast, conférencier, intitulé Le Numérique : quels impacts et leviers via mon utilisation ? Il faut bien avoir conscience que ces changements de pratiques ne sont pas non plus sans incidence sur la planète. En effet, le numérique a un véritable impact écologique. Ce secteur représente 4% des émissions de gaz à effet de serre, soit 1,5 fois plus que le transport aérien. L’usage du numérique doit donc toujours être relié à l’enjeu de l’optimisation : réduire son impact en gardant la même efficacité.

Des gestes simples permettent d’aller dans ce sens. Concernant les mails, Synergies a pris l’habitude de nettoyer régulièrement ses boîtes mails ainsi que de ne pas mettre en copie la terre entière dans ses courriers électroniques. Vous pouvez également noter que s’il vous faut plus de 3 minutes pour lire un document en ligne, il faut mieux l’imprimer en recto verso en noir et blanc que de le lire sur son écran.