Actualités

L’éco-geste du mois « Préparer la période de chauffe »

Par 9 septembre 2021septembre 16th, 2021Aucun commentaire

L’ÉCO-GESTE DU MOIS

 « Préparer la période de chauffe  »

Afin d’assurer le fonctionnement optimal durant la saison froide, il est important d’entretenir ses équipements de chauffage avant leur redémarrage. Pour certains équipements, comme les radiateurs, l’entretien est simple et peut se faire seul. Par contre, pour les chaudières et autres équipements plus complexes, il est obligatoire, depuis 2009 de faire réviser chaque année sa chaudière par un plombier-chauffagiste. Cet entretien est important pour plusieurs raisons :

  • il allonge la durée de vie de votre équipement ;
  • il permet à votre système de chauffage d’être plus performante, et ainsi faire jusqu’à 10 % d’économies d’énergie ;
  • il prévient et évite les pannes et les accidents ;
  • il permet de contrôler les émissions polluantes, comme le monoxyde de carbone, et de les limiter.

Cela peut aussi se faire dans le cadre d’un contrat d’entretien signé avec votre installateur ce qui garantira le meilleur service possible. Le professionnel certifié réalisant l’entretien de votre système vous enverra une attestation d’entretien après sa venue. Cette attestation est obligatoire pour être couvert par votre assurance en cas d’accident. Sans ce justificatif, l’assurance a le droit de refuser de couvrir les sinistres. Vous devez le conserver pendant au moins deux ans. Vous l’avez compris entretenir ses équipements est la clé pour plus de confort et de sécurité chez soi, plus d’économies à l’usage et pour des appareils qui durent beaucoup plus longtemps.

Avec un système de chauffage central

Cette révision est l’occasion de faire contrôler, par un professionnel qualifié, tous les éléments de votre équipement, de remplacer ou de réparer les pièces défectueuses, et de nettoyer toutes les saletés accumulées comme la suie produite par la combustion du fioul.

  • Nettoyage du corps de chauffe et du foyer de la chaudière
  • Vérification et nettoyage du brûleur
  • Inspection du gicleur
  • Réglage de l’allumage
  • Nettoyage des filtres
  • Ramonage des conduits d’évacuation
  • Observation du démarrage de la chaudière
  • Analyse des fumées

Vous avez une pompe à chaleur

Vous pouvez réaliser quelques actions vous-même si vous possédez une pompe aérothermique ! Afin que l’air circule librement autour de l’unité extérieure, veillez régulièrement à ce qu’aucun obstacle (feuilles, objets divers, débris,…) ne vienne gêner cette circulation. Vous pouvez aussi passer un chiffon sec pour éliminer les salissures. Les bouches d’insufflations et les unités à détente directe doivent être dépoussiérées et nettoyées périodiquement (à l’eau savonneuse). Pour les pompes géothermiques, l’utilisateur n’a pas d’entretien particulier à assurer lui-même.

Pour que l’installation conserve ses performances et dure longtemps, il faut faire contrôler et entretenir sa PAC par un spécialiste tous les ans. Il contrôlera en particulier l’étanchéité du circuit frigorifique. Cette vérification est obligatoire pour les machines contenant plus de 2 kg de fluide frigorigène et ne peut être effectuée que par une entreprise qualifiée respectant la réglementation en vigueur ! Signer un contrat de maintenance, c’est s’assurer d’une visite annuelle (éventuelle biannuelle pour une PAC réversible) pendant laquelle un technicien réalisera la liste d’opération définies par le contrat.

Tout comme une PAC, un CET (Chauffe-Eau Thermodynamique) doit être entretenu régulièrement par un professionnel qualifié ! Les radiateurs à eau chaude afin de les rendre plus performants, doivent être dépoussiérer au moins une fois par an et purger !

Comment purger un radiateur ?

– Placez un récipient sous la vis de purge.
– Avec une clé de purge, ouvrez la vis de purge.
– Laissez sortir l’air du chauffage puis l’eau.
– Lorsque l’eau sort sans bulle d’air, fermez le purgeur à l’aide de votre clé de purge.
– Répétez les étapes précédentes sur tous les autres radiateurs. Commencez toujours par le radiateur le plus proche de la chaudière et par le rez-de-chaussée puis les étages.
– Une fois la purge terminée, ouvrez le robinet de remplissage de votre chaudière (généralement placé derrière ou sur le côté de l’appareil) jusqu’à ce que la pression soit comprise en 1 et 1,5 bar.
– Refermez le robinet.

Si vous remarquez que certaines parties de vos radiateurs sont froides, si des bruits émanent des tuyaux du radiateur ou de la chaudière ou si le rendement de votre radiateur ne vous semble pas optimal, c’est qu’il est peut-être temps d’effectuer un désembouage de votre chauffage. Le désembouage vous permet de nettoyer en profondeur votre installation et vous permet également de diminuer votre consommation d’énergie durant l’hiver.

Vous avez un chauffage au bois

Après des mois de fonctionnement intensif, chaudières, cheminées, inserts et poêles réclament un vrai décrassage (foyer, corps de chauffe, vitrage…). Nettoyer et vérifier son insert, foyer fermé ou poêle est indispensable ! Videz fréquemment le cendrier, avec un aspirateur (ou un bidon) vide-cendres, pour ne pas détériorer votre matériel. Pensez à fermer les entrées d’air ! Nettoyez régulièrement la vitre de l’appareil avec un chiffon humide et de la cendre fine (pas besoin des produits du commerce !!). Nettoyer et vérifier sa chaudière bois, en la nettoyant et en vidant le cendrier régulièrement et systématiquement en fin de saison de chauffe. Vérifiez le niveau de combustible (granulés) dans le silo de votre chaudière automatique.

Dans tous les cas : l’entretien annuel s’impose.

Cet entretien annuel par une personne qualifiée est obligatoire pour une chaudière bois et très vivement recommandé pour un foyer fermé ou un poêle à granulés, pour vérifier l’état des joints et du brûleur. Une attestation d’entretien vous sera remise, à conserver pendant au moins 2 ans.

Enfin, n’oubliez pas le ramonage du conduit (sur toute sa hauteur) indispensable pour votre sécurité !!

Conformément au Règlement Sanitaire Départemental, le ramonage par un professionnel est obligatoire une fois par an, deux fois si la consommation de l’appareil est de plus de 10 stères par an (dont une fois lors de la période de chauffe). Un certificat de ramonage vous sera fourni. Conservez le, il peut etre exigé par votre assureur en cas de sinistre.

Evitez l’utilisation de bûches de ramonage, elles n’ont pas prouvé leur efficacité (source : ADEME).

Vous avez des radiateurs électriques

Mettez les hors tension ou débranchez les appareils individuels, afin d’être parfaitement en sécurité. Aspirer d’abord les poussières agglomérées par la chaleur en insistant bien sur les parties ajourées : entrée et sortie d’air des convecteurs, grille frontale des panneaux rayonnants. Puis nettoyez les salissures à l’eau savonneuse, rincez puis essuyez avec un chiffon. Assurez-vous que le radiateur soit bien sec avant de le rallumer.

Vous avez un chauffe-eau électrique

Pour éviter toute mauvaise surprise, faites la chasse au tartre, avec le temps, il s’incruste et l’appareil chauffe moins, surconsomme inutilement (5mm de tarte +30% de consommation électrique), et devient même bruyant ! Le détartrage s’accompagne d’une vidange de votre chauffe-eau. Courant coupé et arrivée d’eau froide fermée, videz la cuve et récupérez le calcaire qui s’est formé. Profitez-en pour contrôler les accessoires du chauffe-eau (thermostat, anode, résistance).

Le bon geste à faire tous les 2 mois ? Actionner le groupe de sécurité de votre cumulus.

Et votre ventilation mécanique contrôlée (VMC) ?

Vos activités ont produit beaucoup de vapeur d’eau : en moyenne 5 litres par jour pour une famille de quatre personnes ! Pour évacuer toute cette humidité et préserver la qualité de votre air intérieur, votre VMC a besoin d’un bon nettoyage deux fois par an, dont l’un juste après la fin de l’hiver. Dépoussiérage du groupe moteur, démontage et lavage des bouches d’aération et d’extraction, les filtres (pour les ventilations doubles flux) sont à changer une fois par an en moyenne. Enfin, le mieux est de faire appel là encore à un professionnel, il s’occupera, également de vérifier l’état de vos conduites d’air,….rien ne doit être oublié.